Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 20:37

 

 

Musicalame est partenaire de l'événement "Build it, play it !" jeudi 17 mai 2012


C'est là : www.mikrokosm.fr/extra

 

 

L'occasion de vous présenter quelques livres incontournables sur les musiques électroniques :

 

ModulationsModulations, Peter SHAPIRO et Rob YOUNG, éditions Allia, 20.30€

Si vous cherchiez un point commun entre Daft Punk et Karlheinz Stockhausen, Giorgio Moroder et Aphex Twin, Public Enemy et Brian Eno, n’allez pas plus loin : ils font tous partie de la plus grande aventure musicale de la fin du XXe siècle (et du début de ce siècle), celle des musiques électroniques. Du futurisme italien jusqu’aux travaux de déconstruction sonore des musiciens de house ou de downtempo, depuis les montages de bandes magnétiques des précurseurs de la musique concrète jusqu’à l’extrémisme brutal du gabber et la douceur ouatée de l’ambiant, en passant par les fulgurances des pionniers de la musique hip-hop et les visions électro-funk des inventeurs de la techno de Detroit, Modulations est la première histoire raisonnée de ces musiques publiée en France.

 


 

Free PartyFree party : une Histoire, des histoires(livre + CD) Guillaume KOSMICKI, éditions Le Mot et le Reste, 29€

La free party est la branche clandestine et radicale de la rave. Issue d'Angleterre, profondément liée à des modes de vie nomades et alternatifs, elle s'est agencée comme une véritable contre-culture dans les années quatre-vingt-dix. C'est en France, en Italie et en Tchéquie qu'elle a connu son plus fort développement jusqu'à un âge d'or, au terme de la décennie, suivi d'une répression violente dans les années deux mille. Pourtant, aujourd'hui, plus de quinze ans après ses débuts discrets, de nombreux jeunes s'investissent encore dans l'aventure. Ils créent leurs sound-systems, organisent des teufs légales ou illégales et partent en voyage toujours plus loin pour diffuser leur mode de vie et leur musique. Au travers d'une quarantaine de témoignages, l'ouvrage propose, sans aucune hiérarchie entre les intervenants, à l'image de l'utopie de la free party, de montrer comment elle a changé leurs vies et orienté leurs choix. Sans masque, ils racontent leur monde de voyages, de rêves, d'utopies, de passion et de galères.

 

 

 

Musiques-Electoniques.jpgMusiques électroniques : des avant-gardes aux dance floors, Guillaume KOSMICKI, éditions Le Mot et le Reste, 24€

L'histoire de la musique du XXe siècle est profondément marquée par l'apport de l'électronique. Cette aventure, d'abord technologique, a commencé dès le début du siècle avec le développement de l'enregistrement et l'apparition des premiers instruments de synthèse sonore. Mais c'est dans les années cinquante qu'un élan impulsé par des musiciens savants consacre la naissance des premiers styles purement électroniques. De manière plus ou moins directe, ces avant-gardes ont influencé l'apparition de nombreux genres musicaux populaires comme le club, le hip-hop, l'électro, puis la house et la techno. La technologie a servi de fil conducteur à toutes ces expériences, tout comme l'intérêt primordial pour le son. Depuis les premiers essais de John Cage avec des tourne-disques joués en direct en 1939, le phénomène du Disc-Jockey a pris une ampleur considérable pour le consacrer comme véritable créateur depuis les sound-systems jamaïquains jusqu'au développement des night-clubs de New York, Chicago, Detroit puis d'Europe. Le mouvement techno, au travers des raves et surtout des free parties, s'est révélé être une véritable contre-culture. Pour compléter cette approche historique, l'auteur propose une sélection anthologique de compact discs.

 

Berlin-Sampler.jpgBerlin Sampler, Théo LESSOUR, éditions Ollendorf & Desseins, 14.20€

Sélection commentée de plus d'une centaine d'œuvres musicales produites à Berlin au cours du XXe siècle, Berlin Sampler peut faire office de guide, au sens touristique et culturel du terme: que faut-il entendre de Berlin pour mieux le comprendre? Ce livre propose des clefs pour écouter la ville de l'expressionnisme, du dada, du cinéma muet, du cabaret, du Bauhaus, de l'hyperinflation, des dictatures nazie et communiste, de la guerre froide et du pont aérien, des mouvements alternatifs, de la chute du mur et de la Love Parade. Il donne à découvrir des oeuvres souvent oubliées, d'incroyables spécialités locales comme la poésie sonore dada de 1918, le cabaret-revue des grandes heures de Weimar, la musique électronique de 1930, le swing sous le nazisme et les bombardements, les hippies communautaires radicaux bruitistes de 1968, le punk sous la RDA, la musique dite "dilettante" des années 80 et la techno "minimale". Avec entre autres : Pierrot Lunaire d'Arnold Schönberg, L'Opéra de quat'sous de Kurt Weill et Bertold Brecht, L'Ange bleu de Friedrich Hollaender et Marlene Dietrich, Low de David Bowie... et Amon Düül, Ash Ra Tempel, Einstürzende Neubauten, Nick Cave, le Berghain et le Bar 25...

 

Techno---Le-son-de-la-metropole.jpgTechno : Le son de la technopole, collectif, éditions de l’échappée, 8.20€

Technopoles, habitat des nouvelles élites, ingénieurs, techniciens, chercheurs, parcs des nouvelles technologies, robotique, biotech, informatique. Partout, depuis les années 1980, prolifèrent les colonies de la cyberville globale, postes avancés du techno-monde unifié. A cette époque triomphale de l'histoire du machinisme, et à ces hommes-machines si bien de leur temps, il fallait nécessairement une bande-son expression et célébration de cette fierté machinale, du besoin de donner la cadence et d'y régler leurs organismes, et peut-être de celui de s'éclater, se défoncer, se déchirer, afin de fuir dans la possession leur mécanique condition post-moderne. Entre techno-musique et technopole, il y a bien davantage qu'un préfixe.

 

 

Art-des-bruits.jpgL’art des bruits, Luigi RUSSOLO, éditions Allia, 6.20€

Peu connu de son vivant, Russolo est aujourd'hui considéré comme le précurseur de la musique électronique. John Cage, Pierre Schaefer ou Pierre Henry lui ont notamment rendu hommage.

"Pouah ! Sortons vite, car je ne puis guère réprimer trop longtemps mon désir fou de créer enfin une véritable réalité musicale en distribuant à droite et à gauche de belles gifles sonores, enjambant et culbutant violons et pianos, contrebasses et orgues gémissantes ! Sortons ! " Luigi RUSSOLO.

 

 

 

 

 

 

Machine-Soul.jpgMachine Soul : une histoire de la techno, Jon SAVAGE, éditions Allia, 3.10€

Dans cet ouvrage, Jon Savage retrace toute l’avancée de la musique électronique, en la resituant dans le contexte socioculturel des pays qui l’ont vu émerger (Allemagne, Angleterre, France, Belgique, États-Unis). Loin des idées reçues, il apparaît que la techno, cet art du bruit, ce "boom boom" sauvage qui a fleuri dans les années 70, est l’aboutissement d’une véritable pensée conceptuelle : celle qui vise l’harmonie entre l’homme et la machine, l’état de transe créé par la répétition des boucles sonores, une projection dans le futur. Des premiers DJ (Kraftwerk, Juan Atkins...) jusqu’à la popularisation de la techno et l’arrivée des autodidactes, de la musique underground à la musique de dancefloor, Jon Savage parcourt toute l’histoire de la techno.

 

 

Ocean-of-Sound.jpgOcean of sound - Ambient music, monde imaginaires, David TOOP, éditions l’éclat, 13.20€

Ce livre parle de voyages, certains réels, d'autres imaginaires, et d'autres encore, prisonniers de l'ambiguïté entre les deux. Ma figure centrale, ce sont ces signaux transmis à travers l'éther. Ceci s'applique autant aux musiciens javanais et à Debussy, durant l'ère coloniale du XIXe siècle, qu'à la musique de l'ère numérique au tournant du millénaire. Ces cent années d'expansion de la musique, médium généralement fluide, non verbal et non linéaire, nous ont préparés à l'océan électronique du siècle à venir. De Claude Debussy à Aphex Twin, de Luigi Russolo à Autechre en passant par Edgar Varèse, Miles Davis, Sun Ra, Alvin Lucier, Brian Eno et mille autres compositeurs, David Toop plonge le lecteur dans de vertigineux espaces sonores au-delà des catégories musicalo-commerciales, du Paris fin de siècle aux raves technos, de l'Amazonie au Japon... Sans doute l'un des plus beaux ouvrages jamais consacrés au son.

 


 

Petit-atlas-des-musiques-urbaines.jpgPetit atlas des musiques urbaines, David BRUN-LAMBERT, éditions de l’œuvre, 30.33€

Si le hip-hop, le reggae, le rock, la salsa ou la techno font aujourd’hui parti du patrimoine culturel mondial, les époques qui les virent naître furent celles de profondes récessions, voire de violences sociales. Alors que l’Occident a largement digéré des genres conçus dans l’urgence, d’autres courants naissent dans les ghettos des mégalopoles du monde entier. Cet Atlas n’a pas d’ambition ethnomusicologique. Il propose plutôt un survol des courants qui définirent hier les formes populaires d'aujourd’hui. Il offre une plongée au cœur des cités dans lesquelles se dessinent les sons et les mouvements artistiques de demain. Il procure des clés permettant de comprendre les échanges interculturels et intercommunautaires, et ainsi dresser un panorama réaliste des différentes scènes actuellement en activité.



 

Musique-House.jpgMusique House, Sean BIDDER, éditions 1001 nuits, 9.30€

La tendance music électronique, a explosé simultanément à la fin des années 1980, dans les clubs new-yorkais et londoniens et sur la scène de Chicago, anciennement capitale du rock industriel. Dix ans plus tard, elle est marquée de la "French Touch" et a trouvé son public en France : Laurent Garnier, Dimitri from Paris, Ludovic Navarre ont gagné une reconnaissance internationale, au-delà du succès des soirées parisiennes. Ce guide est une adaptation du guide anglais "House", de Rough Guide.

 

 

 


 

 

 

Histoire-des-DJ.jpgL'histoire des DJ, Raphaël RICHARD, éditions Camion Blanc, 26€

À l'origine du reggae, il y avait les DJ. À l'origine du rap, il y avait les DJ. À l'origine de la house et de la techno, il y avait les DJ. L'histoire des maîtres des platines recoupe souvent celle de différents styles musicaux. Avec la volonté de faire danser le public, quelques précurseurs telles que Clement « Coxsone » Dodd, Grandmaster Flash, ou Jeff Mills, poussés par une volonté d'innovation, ont donné les lignes directrices de genres nouveaux. En revenant sur la création de trois styles majeurs de la seconde moitié du XXe siècle, cet ouvrage analyse les techniques créées par ces DJ et les motivations qui les ont poussés à dépasser les frontières de la soul, du funk et des multiples influences qui les ont nourris. Un retour aux origines qui s'impose pour mieux comprendre le statut des DJ aujourd'hui, expliquer leur influence sur les musiques actuelles et comprendre d'où elles viennent et où elles pourraient aller...


 

French-touch-copie-1.jpgLa French Touch, Stéphane JOURDAIN, éditions Le Castor Astral, 9.15€

Ce livre-reportage retrace l'aventure d'un mouvement musical connu du monde entier sous le nom de French Touch. Il présente ses racines et ses influences, ses principaux acteurs et leurs musiques. Leur triomphe aussi. Il raconte de jolis contes et évoque de moins belles histoires. Il décrit des travaux solitaires derrière les machines. La magie d'Homework, premier album des Daft Punk. La majesté de Pansoul de Motorbass. L'efficacité de Superdiscount d'Etienne de Crécy. Les voyages des DJs au bout du monde, au bout de la nuit. Les succès artistiques et commerciaux de Dimitri from Paris, Cassius, Bob Sinclar, Air, Modjo ou M. Oizo. Ce livre parle aussi d'argent facile et de gloire rapide. De coups bas. De trahisons. De gueules de bois les lendemains de fête. D'une bruyante saga fin de siècle. D'une histoire moderne.

 

 

Bases-du-Djing.jpgLes bases du DJing, F BROUGHTON, éditions Eyrolles, 35.50€

Enfin un livre fait pour et par les DJ. Techniques, astuces, bons plans : vous y apprendrez tout ce qui fera de vous un bon DJ. Du choix de votre équipement de départ au dernier set à la mode, tout y est ! Conçu pour une lecture facile, ce livre bourré d'humour n'en est pas moins un livre technique gorgé d'informations précieuses pour une carrière de haut vol. Vous y trouverez des conseils de nombreux professionnels de Carl Cox à Chemical Brothers en passant par Boy George, Laurent Garnier et Paul Oakenfold.

 

 


 

 

 

Electrochoc.jpgElectrochoc, Laurent GARNIER, éditions Flammarion, 20.20€

1987. Manchester : dans un ancien entrepôt reconverti en club, la musique s'apprête à vivre sa dernière grande révolution. Quinze ans plus tard, la techno est devenue un phénomène mondial. Ses artistes vendent leurs albums par millions, et l' " esthétique techno " est omniprésente dans notre paysage culturel. Depuis les ghettos noirs - américains jusqu'à l'explosion planétaire à l'orée des années 2000, Laurent Garnier raconte, à travers son expérience et ses souvenirs, l'épopée électronique : ses moments clés, ses acteurs phares, ses histoires secrètes, ses excès et ses enjeux. Acteur essentiel et témoin privilégié de l'aventure électronique, il dévoile pour la première fois de l'intérieur les coulisses de la dernière odyssée du siècle.


 

 

Chroniques du Dance FloorChroniques du dance floor, Didier LESTRADE, éditions Parigramme, 12€

De 1988 à 1999, Didier Lestrade a publié dans Libération des chroniques consacrées à un genre musical absent jusque-là de la presse française, la dance music. La part belle était faite à la house, née au milieu des années 8o à Chicago, Detroit et New York. Drôles et vivants, parfois lyriques, voire nostalgiques, écrits dans un style très personnel, les articles de Didier Lestrade ont nourri et inspiré des milliers de lecteurs. L'auteur y séduit par sa générosité et sa spontanéité, par sa liberté et un amour sincère de la musique qu'il défend. Ce livre propose une sélection (effectuée par l'auteur) de ces centaines de chroniques. Une formidable occasion de revivre l'âge d'or d'une musique qui, après être longtemps restée un minuscule courant underground, constitue désormais le fond sonore de notre époque - Une bible pour tous ceux qui aiment danser la nuit.

 


 

Discotheques.jpgDiscothèques, Silvia BERSELLI, éditions Actes Sud, 9.90€

Photographie.

Vastes complexes ou petits clubs, en périphérie ou au cœur des villes, les discothèques restent cet univers d'illusion et d'artifice pour lequel architectes et designers ne cessent de proposer de nouvelles scénographies, toujours exaltées par la musique et le savant usage des lumières.

 

 

 


 

 

 

 

La-fete-techno.jpgLa fête techno : tout seul et tous ensemble, Béatrice MABILON-BONFIL, éditions Autrement, 19.30€

Des foules de corps en transe, une esthétique qui se refuse d’être un mouvement, des communautés qui rejettent les signes d’appartenance. Il y a aussi dans la fête techno un sentiment de communion, de fusion dans la transe, la pulsation du corps et de la machine qui exclut le verbe. La fête techno déplace le langage vers le corps, la mélodie vers la pulsation, l’instrument de musique vers la machine, le spectacle vers le danseur, la scène vers des lieux désinvestis, usines désaffectées, le monde rural. À l’âge des conflits, elle hésite entre l’histoire, nostalgie d’un âge d’or et l’ambition d’en échapper, culture de boîte et culture des champs, faune urbaine et bourgeoise ou traveller, nomades en quête d’un mode de vie alternatif ? La fête techno cristallise nombre de paradoxes, notamment ce désir ambivalent d’être « tout seul et tous ensemble », à l’heure où l’on parle d’une société à l’individualisme exacerbé et au déficit de communion et de sacré, un doute identitaire du monde post-industriel.

 

 

Fabriquer des instruments de musique

 


Musique-a-construire.jpgMusique à construire : 80 instruments de musique à fabriquer pour les tout-petits, Agnès CHAUMIE, éditions Enfance & Musique, 18€

Parents, éducateurs, musiciens, ce livre s'adresse à vous. Voici quatre-vingt instruments de musique et objets sonores à fabriquer pour les très jeunes enfants, dès leur premier âge. Grâce à ce livre, vous saurez comment transformer un anneau de rideau, un capuchon de biberon et toutes sortes d'objets quotidiens en instruments de musique aux sons étonnants. Simples dans leur fabrication, ils sont particulièrement bien adaptés pour les tout-petits. Construire soi-même un instrument de musique pour son enfant, voilà sans doute une agréable manière de partager ses premiers pas dans la musique. Ces objets ont été imaginés et sont utilisés par les musiciens de l'association Enfance et Musique, spécialisés dans l'éveil musical et la formation des professionnels de la petite enfance.

 

Nouvelles-lutheries-sauvages.jpgNouvelles lutheries sauvages, Max VANDERVORST, éditions Alternatives, 17.30€

 Peut-être savez-vous déjà jouer du violon à clous, du saxosoir ou du scoutophone, ces instruments peu ordinaires présentés dans le premier ouvrage de Max Vandervorst consacré aux lutheries sauvages ? Si ce n'était pas le cas, vous les retrouverez ici, adaptés aux matériaux actuels et agrémentés de nouvelles inventions tout aussi étonnantes et accessibles. Au total plus de cinquante instruments à réaliser soi-même à partir de bouteilles plastique, de pots de fleurs, d'équipements ménagers et de récupérations en tout genre, plus un chapitre dédié aux machines sonores et instruments géants. Alors, laissez-vous entraîner dans la rumba de Spa, faites de votre chariot de supermarché une harpe propre à charmer les caissières les plus récalcitrantes, jouez de la GPB (grosse poubelle basse)…

Partager cet article

Repost 0
Published by Librairie Musicalame - dans Information
commenter cet article

commentaires