Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2017 3 11 /10 /octobre /2017 13:07
L'ARFI fait ses Éclats du 13 au 15 octobre !

ECLATS D'ARFI - Festival Musiques en collectif

 

du vendredi 13 au dimanche 15 octobre 2017

 

au Théâtre Comédie Odéon

 

 

Cette année, L’ARFI fête ses 40 ans et en profite pour s'offrir 3 jours de festivités en musique. Des premières, des invités, des concerts, des spectacles, des rencontres, une conférence.

 

Il n'en fallait pas plus pour nous réjouir et nourrir nos oreilles gourmandes de leurs friandises musicales !

 

Musicalame sera au rendez-vous le samedi 14 octobre pour la conférence d'Alexandre Pierrepont sur les musiques en collectif, au Théâtre Odéon. L'occasion pour l'auteur de présenter son livre "La Nuée. L'AACM, un jeu de société musicale" (éditions Parenthèse).

 

Sans plus attendre, découvrez vite le programme détaillé du festival en cliquant sur le lien ci-dessous :

 

http://www.arfi.org/eclats-darfi-2017/

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
28 septembre 2017 4 28 /09 /septembre /2017 08:50
Rencontre-dédicace avec Cédric RASSAT et Ana ROUSSE !

Jeudi 5 octobre à 19h

 

Venez rencontrer Cédric RASSAT et Ana ROUSSE

 

pour la présentation de leur album

 

Karen Dalton, jeunesse d'une femme libre (éd. Sarbacane)

 

 

 

La librairie Musicalame a le plaisir d'accueillir Cédric Rassat et Ana Rousse pour la présentation de leur album "Karen Dalton. Jeunesse d'une femme libre, de Greenwich Village à Woodstock" (éditions Sarbacane).

Une platine vinyle, des 33 tours d'époque et quelques anecdotes bien choisies pour nous raconter l'atmosphère de Greenwich Village dans les années 60. Et cette voix unique et troublante, celle de Karen Dalton...

 

 

 

Pour en savoir plus sur Cédric Rassat

Après des études de Lettres et de Cinéma, il collabore pendant trois ans avec le magazine Rock & Folk, pour lequel il interviewe Brian Wilson, Stephen Malkmus, Elliott Smith ou encore Jim O’Rourke. En 2002, il se lance dans la bande dessinée avec le premier album de la série William Panama avec Guillaume Martinez, chez Glénat. Au total, il signe une douzaine d’albums dont la série Manson, en compagnie de l’Italien Paolo Bisi, et le diptyque On dirait le Sud (le premier tome, « Une piscine pour l’été », obtient le grand prix du festival Lyon BD en 2011), avec Raphaël Gauthey. En 2010 et 2012, il réalise aussi Erzsebet et La Malédiction du Titanic, deux albums remarqués en compagnie de l’illustrateur Emre Orhun.
Entre 2008 et 2010, il a également été rédacteur en chef du magazine Eldorado : sa plume remarquable en a fait un magazine essentiel sur l’univers des musiques Folk.

 

Pour en savoir plus sur Ana Rousse

Diplômée de l’École Émile Cohl à Lyon, Ana Rousse est remarquée par l’illustration d’un conte inuit publié aux Enfants rouges, Nerrivik, scénarisé par Thierry Lamy. Avec Cédric Rassat, elle signe Karen Dalton…, son deuxième ouvrage.

 

Pour en savoir plus sur Karen Dalton

Karen Dalton est née en 1937 de parents irlandais et cherokee. Elle n’a qu’une vingtaine d’années lorsqu’elle arrive à New-York avec sa fille Abbe. Très vite, elle rencontre Fred Neil et Tim Hardin qui l’encouragent à faire quelques concerts au Cock & Bull ou au célèbre Café Wha ?.

Fred Neil dira plus tard à son sujet : «  Sa voix était si unique. Pour la décrire il faudrait être un poète ».

Attirée par les grands espaces, Karen Dalton ne souhaite pas rester en ville où elle tient en horreur le bitume et les lieux clos. Sa peur des studios d’enregistrements l’empêche d’enregistrer des disques, au grand désespoir de ses amis qui ont déjà tous connu le succès. Elle finit néanmoins par enregistrer deux albums à la toute fin des années 60, à la veille du Festival de Woodstock. Ces enregistrements, ainsi que quelques vidéos de scène, sont tout ce qui reste de cette icône de la chanson folk. Elle traverse les décennies suivantes dans la plus grande discrétion. Hélas, elle se consume dans les drogues dures et meurt en 1993 des suites du Sida.

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2017 5 15 /09 /septembre /2017 15:35
Du nouveau sur nos tables !

Du nouveau sur nos tables !

 

Pour les librairies, la rentrée littéraire est un moment atypique. Chaque semaine en septembre, nous ouvrons nos innombrables colis avec une émotion palpable, dans l’attente fébrile de déballer nos grands coups de cœur du moment, comme nous le ferions avec des cadeaux de Noël.

 

C’est donc avec une grande joie que nous vous invitons à venir découvrir notre sélection du moment parmi toutes les nouveautés de la rentrée.

 

Une sélection en musique et sans fausse note !

 

 

Karen Dalton, jeunesse d’une femme libre de Cédric Rassat et Ana Rousse (Sarbacane, 19.50€)

À Greenwich Village au début des sixties, on peut entendre Bob Dylan , Joan Baez, Dave van Ronk et une certaine Karen Dalton. Accompagnée de sa guitare 12 cordes, elle chantait des blues et des chansons Folk avec une voix qui rappelait celle de Billie Holiday. Elle était libre, forte et indépendante. Dans cette bande-dessinée très attendue, Cédric Rassat nous raconte les débuts de cette artiste iconique qui n’enregistra que deux albums studio. Flash-back sur les années les plus fertiles de la musique Folk !

 

 

Barbara. Notre plus belle histoire d’amour de Kétévane Davrichewy (Tallandier, 18.90€)

L’auteur mêle brillamment sa voix à la voix de celles et ceux pour dont les chansons de Barbara ont jalonné la vie. Personnalités publiques ou anonymes, tous ont rencontré la chanteuse à travers sa voix la puissance de ses mots, tous ont été immédiatement conquis. Ce récit est une suite de témoignages en forme d’hommage à la grande dame en noir.

 

 

De l’influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles de Jean-Michel Guenassia (Albin Michel, 20€)

17 ans, c’est l’âge du narrateur de ce roman et sa vie n’est pas un long fleuve tranquille. Il grandit dans un corps androgyne, sous l’influence d’une mère hétérophobe qui lui intime de choisir son identité. Et David Bowie, dans tout ça ?

Un roman moderne, généreux et résolument musical.

 

 

La salle de bal de Anna Hope (Gallimard, 22€)

1911 dans le Yorkshine, Angleterre. Ella fait son entrée dans l’asile d’aliénés de Sharston où, chaque vendredi, le docteur Fuller organise un bal pour ses pensionnaires. Dans la coulisse, il observe minutieusement chacun de ses patients et commence à esquisser un grand projet thérapeutique.

« La version anglaise de Vol au-dessus d’un nid de coucou » The Times.

 

 

La petite danseuse de quatorze ans de Camille Laurens (Stock, 17.50€)

À l’occasion du centenaire de la mort de l’artiste, Camille Laurens nous conte le récit de celle qui demeure aux yeux du monde entier comme « La petite danseuse » d’Edgar Degas. 

 

 

La nuit des enfants qui dansent de Franck Pavloff (Albin Michel, 19.50€)

Voici le roman d’une rencontre entre deux hommes. L’un, expérimenté, a vécu le totalitarisme hongrois et l'autre, jeune funambule, donne des spectacles un peu partout. Ensemble ils uniront leurs destins, le temps d’un festival, à Budapest, une ville à l’histoire sombre et puissante. Un beau récit sur la condition humaine et le poids du passé, par l’auteur de Matin brun.

 

 

Le dernier violon de Menuhin de Xavier-Marie Bonnot (Belfond, 18€)

Ce roman nous parle d’un musicien au passé prestigieux qui voit sa carrière décliner inexorablement. Un deuil familial le mène dans sa région natale où il hérite d’une maison. Là-bas, il entretient bientôt un huis-clos avec son précieux violon, le dernier instrument du maestro.

Roman superbe et profond qui interroge la solitude de l’artiste face à lui-même.

 

 

Mon gamin Pascal voisine (Calmann-Lévy, 17.50€)

1977. Le personnage principal grandit au côté de son ami Francis, l’un des 1500 patients de l’hôpital psychiatrique dirigé par son père. À la suite d’un drame, il doit quitter ses proches et change d’identité pour devenir un chanteur à succès. Son retour lève le voile sur les secrets du passé. Entre musique et psychiatrie, un premier roman nostalgique et profond.

 


 

Partager cet article

Repost0
26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 11:56
Les libraires se cachent pour bronzer

Cher(e)s ami(e)s,

Voici bientôt venu le temps des rires et des chants mais aussi, et surtout, le temps de notre fermeture estivale !

Nous fermons la librairie ce samedi 29 juillet au soir. Réouverture le jeudi 17 août.

Il ne vous reste donc plus que quelques jours pour venir faire le plein de culture, récupérer une commande ou connaître nos derniers coups de cœur !

Si vous avez la moindre demande durant les deux semaines de fermeture, n’hésitez pas à nous contacter par mail (librairie@musicalame.fr), nous traiterons votre demande à notre retour.

Pour vous donner un avant-goût de la rentrée musique-danse qui se prépare, voici ci-dessus et en image un petit échantillon appétissant.

Enfin, Sarah nous quitte pour de nouvelles aventures librairiesques. Elle tient à vous remercier chaleureusement pour ces deux années d’échange et de partage. Elle a beaucoup appris à vos côtés et a adoré vous conseiller. Nous lui souhaitons bon vent pour la suite !

À bientôt, dès le jeudi 17 août, pour de nouvelles découvertes et émerveillements !

 

Très bel été à tous.

Isabelle, Nadège et Sarah

 

Liste des ouvrages présentés :

Poétique et politique du répertoire,  I.Launay – CND

Gazoline Tango, F. Balandier - Castor Astral

Barbara, J-P Leloir – Textuel

Les instruments de la musique Klezmer, Yankele - Didier Jeunesse

La Fabrication du son, L de Wilde – Textuel

The Who, J-S Cabot - Le Mot et le Reste

Jazz & Lettres, J.T Quentin – Notari

Le dernier violon de Menuhin, X-M Bonnot - Belfond

 

Partager cet article

Repost0
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 12:24
Dernière rencontre de la saison : Nicolas Frize et Yi-Ping Yang !

Jeudi 6 juillet à 19h à Musicalame

 

Les Musiques de la Boulangère et la librairie Musicalame ont le plaisir de vous convier

à une présentation performée du compositeur  

Nicolas Frize, autour de ses trois derniers ouvrages :

 

Patiemment Intimité Silencieusement

 

Accompagné de la percussionniste  Yi-Ping Yang.

 

Cette rencontre sera l’occasion de se demander comment l’écriture musicale nait d’une résidence dans un lieu de travail.

Pour y répondre, Nicolas Frize nous parlera de ses diverses expériences, à l’Hôpital Delafontaine de Saint-Denis, à l’Usine Peugeot-Citroën de Saint-Ouen ou encore des Archives nationales de Pierrefitte.

 

Pour en savoir plus sur Nicolas Frize :

 

Il écrit des musiques pour le concert (dites symphoniques) : instrumentales, vocales, mixtes, destinées à des objets sonores ou électroacoustiques. Elles font l'objet de commandes seules ou bien de résidences, elles peuvent être aussi créées en production propre.

Ses partitions sont prioritairement destinées aux concerts, mais une petite partie de son activité se met également au service d'autres disciplines artistiques (danse, théâtre, cinéma, vidéo, expositions, événements…).

Il conduit des recherches en matière de lutherie sonore, a inventé de nouveaux instruments, et réalisé de nombreuses partitions dédiées à des collections d'objets sonores, souvent très quotidiens.

Il dirige la structure culturelle associative "Les Musiques de la Boulangère" (crée en1975).

 

Pour en savoir plus sur Yi-Ping Yang :

 

Originaire de Taiwan où elle débute des études musicales en piano, violon et percussions, Yi-Ping Yang se produit à l’âge de 12 ans pour son premier concert soliste.

Après avoir obtenu le diplôme d’enseignement au NTTU de Taipei, elle vient en France poursuivre ses études au CNR de Boulogne-Billancourt, pour le terminer au CNSMD de Lyon et à la HEM de Genève.

Elle joue au sein de l’Ensemble Orchestral Contemporain depuis 2001 avec lequel elle participe à de multiples créations.

Lauréate de nombreux concours internationaux, ARD à Munich, IPCL à Luxembourg, Vibraphone de Clermont-Ferrand, Concours International de Genève, RIT de Lyon et Tromp International Music Competition, elle mène également une carrière internationale de soliste et de chambriste.

 

 

Nous avons hâte de fêter ensemble la dernière rencontre de la saison !

 

Partager cet article

Repost0
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 10:01
Bruno Giner et François Porcile à Musicalame !

Jeudi 22 juin à 19h

 

 

Rencontre avec Bruno Giner et François Porcile

autour du fruit de leur collaboration,

le livre Bruno Giner, la musique percute (Éditions MF)

 

 

 

 

# Prochain rendez-vous le Jeudi 6 juillet avec Nicolas Frize accompagné de la percussionniste Yi-Ping Yang  !

(Plus d'informations dans la prochaine newsletter)

 

 

Pour en savoir plus sur Bruno Giner :

 

 

Bruno Giner a suivi les cours de Pierre Boulez au Collège de France de 1981 à 1983, collaboré avec l'Ircam au GRM, et travaillé la composition successivement avec Ivo Malec, Luis de Pablo et Brian Ferneyhough de 1984 à 1988.

Depuis une vingtaine d’années, ses œuvres sont programmées dans différents festivals français et internationaux et sont interprétées par de nombreux ensembles de musique contemporaine. Par ailleurs, Bruno Giner est l'auteur de plusieurs ouvrages dont un livre entièrement dédié à la musique contemporaine.

 

 

 

Pour en savoir plus sur François Porcile :

 

 

Cinéaste et musicologue, réalisateur de nombreux films musicaux et portraits de compositeurs, historien et enseignant du cinéma et de la musique de film, conseiller musical de divers cinéastes dont François Truffaut, François Porcile a publié aux éditions Fayard La Belle époque de la musique française 1871-1940, Les Conflits de la musique française 1940-1965 et avec Édith Canat de Chizy une monographie sur Maurice Ohana, couronnée par l’académie Charles-Cros.

 

 

Bruno Giner, la musique percute :

 

 

La Musique percute retrace son itinéraire de compositeur et de musicologue. François Porcile, qui a réalisé les entretiens avec Bruno Giner, le défini comme un « franc-tireur » au meilleur sens du terme. Il est un des premiers musicologues français à avoir réévalué l'importance de la musique sous la République de Weimar et les persécutions qu'eurent à subir les musiciens progressistes et les juifs du régime Nazi. Il vient de publier à l'occasion du Cent cinquantième anniversaire de la naissance d'Erik Satie, une monographie qui rend pleinement justice à un artiste d'avant-garde qui ne manquait pas d'humour.

 

 

À bientôt !

Partager cet article

Repost0
26 mai 2017 5 26 /05 /mai /2017 15:29
Vos rendez-vous Musicalame du mois de juin 2017 !

Samedi 10 juin à 15h :

 

 

Rencontre avec Bernard Fournier autour de son dernier ouvrage Le génie de Beethoven (Fayard)

Une rencontre animée par le conférencier et musicologue Patrick Favre-Tissot.

Attention : La rencontre est gratuite et sur inscription dans un souci d’organisation.

 

(Voir l’article)

 

 

 

Jeudi 15 juin à 19h30 :

 

 

Rencontre avec Guillaume Kosmicki à l’occasion de la sortie de son dernier ouvrage

Musiques savantes, de John Zorn à la fin du monde et après… (1990-2015)

Publié aux éditions Le Mot et le Reste.

 

(Voir l’article)

 

 

 

 

Jeudi 22 juin à 19h :

 

 

Rencontre avec Bruno Giner et François Porcile pour présenter le fruit de leur collaboration,

le livre Bruno Giner, la musique percute publié aux éditions MF.

 

(Voir l'article)

 

 

À très vite !

Partager cet article

Repost0
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 13:10
Rencontre avec Guillaume Kosmicki pour la sortie du troisième tome de "Musique savante"Rencontre avec Guillaume Kosmicki pour la sortie du troisième tome de "Musique savante"Rencontre avec Guillaume Kosmicki pour la sortie du troisième tome de "Musique savante"

Jeudi 15 juin à 19h30

 

 

Rencontre avec Guillaume KOSMICKI pour la sortie de son dernier essai

Musiques savantes, de John Zorn à la fin du monde et après… (1990-2015)

 

 

 

Avec ce dernier opus, Guillaume Kosmicki termine une série de trois essais remarquables sur l’influence de l’Histoire sur les compositions depuis 1882. Dans ce dernier tome, l’auteur guide le lecteur dans la découverte d’un répertoire à la richesse considérable, croisant histoire et esthétique afin de décrypter les musiques de cette période encore en cours d’écriture, au travers d’un panel multigénérationnel de compositeurs : de Zorn à Saariaho, de Lachenmann à Björk, d’Aperghis à Benjamin, en passant par Aphex Twin, Escaich et tant d’autres…

 

 

 

Pour en savoir plus sur l’auteur :

 

Guillaume Kosmicki a suivi des études de musicologie et s’est spécialisé dans les musiques électroniques populaires et les raves, dont il a été en France un des premiers spécialistes à partir de 1995. Il a toujours ouvert ses recherches vers de nombreuses autres voies, comme la musique classique, l’opéra, les musiques savantes du XXe siècle ou le jazz, qu’il aborde fréquemment dans ses présentations. Depuis 1998, il est conférencier et intervient dans toute la France pour partager le fruit de ses recherches. Guillaume Kosmicki est également chargé de cours à l’Université Paul Verlaine de Metz.

 

Il a publié cinq livres aux éditions Le mot et le reste : Musiques électroniques : Des avant-gardes aux dance floors ; Free party : Une histoire, des histoires ; Musiques savantes : De Debussy au mur de Berlin – 1882-1962 – tome 1 ; Musiques savantes : De Ligeti à la fin de la Guerre froide – 1963-2013 – tome 2; Musiques savantes : De John Zorn à la fin du monde, et après… 1990-2015 – tome 3.

 

 

 

Nous vous attendons nombreux !

 

 

 

 

A bientôt.

Partager cet article

Repost0
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 13:45
Rencontre avec Bernard Fournier autour du génie de Beethoven

Samedi 10 juin 2017 à 15h à Musicalame

 

 

 

Rencontre avec le musicologue Bernard Fournier autour de son dernier opus

Le génie de Beethoven (Fayard).

 

Cet échange sera animé par le conférencier et ami de la librairie, Patrick Favre-Tissot.

 

 

 

Pour en savoir plus sur Bernard Fournier :

 

 

Ingénieur de formation, il est l'auteur d'une thèse sur Stendhal et d'une thèse d’État, Beethoven et la modernité. Il a été chargé de cours au département de musicologie de l'Université Paris VIII où il a préparé les étudiants à l’agrégation de musique (histoire de la musique). Son approche de la musicologie qui se veut interdisciplinaire et humaniste établit des liens avec les autres arts, mais surtout avec la littérature et la philosophie. Bernard Fournier est l'auteur de L'Esthétique du quatuor à cordes et de L'Histoire du quatuor à cordes I, II et III.

 

 

 

Pour en savoir plus sur Le génie de Beethoven :

 

Après bien des études biographiques, Bernard Fournier s'attache à nous faire comprendre l’œuvre de Beethoven. En scrutant les partitions comme avec un microscope et en s'appuyant sur des notions telles que l'énergie, l'espace et le temps, il éclaire l'importance du geste compositionnel et dégage ainsi ce en quoi la musique représente selon son auteur « une révélation plus haute que toute sagesse et toute philosophie ». Beethoven Tondichter (poète en sons) est aussi un Tondenker (penseur en sons) ; la pensée qu'il exprime fait preuve d'une originalité qui, toujours remise en question, explore sans cesse de nouveaux domaines et met en jeu des énergies nouvelles.

 

 

 

Attention

 

La rencontre est gratuite et sur inscription dans un souci d’organisation.

Vous pouvez réserver vos places par mail à librairie@musicalame.fr, par téléphone au 04 78 29 01 34

ou évidemment en magasin directement.

 

 

À bientôt !

 

 

Partager cet article

Repost0
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 15:55
Rencontre-Showcase avec Titi Robin à Musicalame !

Mardi 2 mai 2017 à 19h30 à Musicalame

 

 

Rencontre-Showcase avec Titi Robin organisée en partenariat avec 

Les Nuits de Fourvière

 

 

Rebel Diwana est le troisième projet que Les Nuits de Fourvière présentent en coproduction avec L'épicerie moderne, qui a accueilli en résidence Titi Robin et ses musiciens. En attendant de découvrir le projet de Titi Robin présenté le 5 juillet à l'Odéon, nous sommes impatientes de l'accueillir pour une rencontre à la Librairie Musicalame. Ce moment sera l'occasion pour l'artiste de nous exposer le travail réalisé autour de ce nouveau projet et de nous en mettre plein les oreilles avec des moments de musique live à la guitare électrique.

 

La rencontre sera animée par Richard Robert, des Nuits de Fourvière, suivie d'un temps de partage autour d'un apéritif offert par le Festival.

 

 

Pour en savoir plus sur Titi Robin :

 

Titi Robin, né à la fin des années cinquante dans l’Ouest de la France, a construit dès le début de sa carrière un univers musical très personnel, cherchant une harmonie entre les différentes cultures qu’il côtoie quotidiennement et qui l’influencent directement et profondément. Ces cultures sont principalement celles des communautés gitanes et orientales, mêlées à l'environnement occidental. Avant que le courant des "musiques du monde" n’apparaisse, c’est au sein de ces deux communautés qu’il trouvera un écho sensible et encourageant, le milieu musical hexagonal dominant ne comprenant alors pas vraiment sa démarche. Les fêtes communautaires arabes et gitanes lui donnent l’occasion de tester la couleur originale de son approche musicale face à ces traditions riches dont il s’inspire mais qu’il n’imite pas, recherchant obstinément une voie qu’il lui semble exprimer avec le plus de justesse sa condition d’homme et d’artiste contemporain. Les musiciens qui l’accompagnent alors sont presque exclusivement originaires de ces minorités. Les deux artistes phares dans sa démarche autodidacte sont Camaron de la Isla, le cantaor flamenco et le maître irakien du oud, Munir Bachir.

 

www.titirobin.com

 

Pour en savoir plus sur son nouveau projet Rebel Diwana :

 

Rebel Diwana, présentée en exclusivité à Fourvière, marque un tournant dans son parcours. En réponse à la violence des temps, Titi Robin, entouré de jeunes musiciens parisiens et indiens, a choisi pour la première fois de s’appuyer sur des instruments de la culture occidentale (guitares électriques, basse, claviers, batterie) et sur certains de ses textes poétiques.

 

 

Entrée gratuite.

 

Retrouvez l’événement sur Facebook

 

 

A très vite !

 

 

 

Librairie Musicalame

04 78 29 01 34

librairie@musicalame.fr

musicalame.over-blog.fr

 

Partager cet article

Repost0