Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 16:38

 

Quelques jours encore avant le défilé inaugural de cette nouvelle édition de la Biennale de la Danse... En 2012, les liens entre Biennale et Musicalame se sont encore renforcés avec une boutique créée spécialement au coeur de l'événement, dans la superbe salle de la Corbeille au Palais du Commerce.

 

Ouverte du lundi au samedi, de 11h à 16h, elle vous permettra de faire le plein de livres et DVD sur la danse, en lien immédiat avec la programmation ou avec tout ce qui concerne la danse contemporaine.

 

Bien sûr, la librairie Musicalame restera durant toute la période le paradis des amateurs de danse et de musique aux horaires habituels : 10h - 19h du mardi au samedi sans interruption et le lundi après-midi de 14h à 19h.

 

Surtout, nous proposons cette année un très grand nombre de rencontres avec des danseurs, chorégraphes, auteurs de livres très récemment publiés. Au Palais du Commerce, à la librairie ou dans quelques autres lieux, voici toutes les opportunités d'échanges avec eux. A vos agendas !

 

 

Vendredi 14 septembre, 17h30 au CND (40 ter rue Vaubecour, 69002 Lyon)

et

Samedi 15 septembre à 15h00 à la librairie Musicalame :

 

Rencontre-dédicace avec Annie SUQUET pour la parution de l’ouvrage :

L’éveil des modernités. Une histoire culturelle de la danse (1870-1945)

(éd. du Centre national de la danse).

 

Eveil des modernitésEntre 1870 et 1945, avec l’essor des villes et l’évolution des mœurs, de nouvelles formes de spectacle apparaissent en Occident et, avec elles, de nouvelles visions du corps dansant, multiples et parfois contradictoires. Certains danseurs, captivés par le modernisme technologique, rêvent d’une hybridation du corps avec la machine. Pour d’autres, l’enjeu est de redécouvrir l’aptitude au mouvement naturel et les pulsions vitales, mises à mal par la vie moderne. D’autres encore puisent une inspiration libératrice dans les danses exotiques ou l’exemple des « peuples primitifs ». Mais à New York comme à Paris, Berlin ou Moscou, la danse doit aussi répondre de son rôle politique, social et culturel face à la crise économique et la montée des totalitarismes. Chorégraphes, interprètes et pédagogues, tous ont conscience d’œuvrer à une époque de ruptures et d’avoir à situer leur démarche créative par rapport aux bouleversements et violences de leur temps.

C’est le récit de cette histoire complexe et passionnante que propose cet ouvrage. À partir des acquis les plus récents de la recherche internationale en danse, il situe l’émergence des œuvres – comme des démarches et des théories qui les animent – dans leur contexte culturel et leur environnement social, tout en croisant l’étude des pratiques corporelles avec l’analyse des enjeux, tant esthétiques que politiques, d’un art en mutation.

 

 

 

Du jeudi 13 au samedi 15 septembre à l’Opéra de Lyon :

Création mondiale de Umusuna, nouvelle pièce de Sankaï Juku sous la direction artistique d’Ushio Amagatsu.

Musicalame proposera un large choix de livres, DVD et CD relatifs au travail d’Ushio Amagatsu et de sa compagnie à l’issue des représentations au foyer de l’Opéra.

Vous retrouverez ces produits pendant toute la durée de la Biennale à la librairie rue Pizay et à la boutique danse du Palais du Commerce.


Vendredi 14 septembre, à l’issue de la représentation :

Rencontre-dédicace avec Ushio AMAGATSU

et les artistes de SANKAI JUKU

à l’Amphi Jazz de l’Opéra.

Gratuit, dans la limite des places disponibles.

 

Hibiki_DVD.gif     Sankai-Juku.jpg     Unetsu_DVD.gif

Ne manquez pas cette occasion rarissime d’acquérir des vidéos et les musiques des spectacles de Sankaï Juku !

 


 

 

Samedi 15 septembre, 12h00 au Café Danse (Palais du Commerce) :

Rencontre-dédicace avec Sabine PROKHORIS pour son livre

Le fil d’Ulysse – Retour sur Maguy Marin

(éd. Les Presses du Réel)

en présence de Maguy MARIN et des éditeurs.

 

Fil d'Ulysse

 

 

 

Éclairage sur les enjeux et les conditions d'une fécondité artistique au long cours, ce livre, constitué d'un essai de fond en quatre chapitres et de nombreux documents, est accompagné d'une pièce enregistrée sur CD audio et d'un film, Quand le travail prend la parole : une longue conversation avec Maguy Marin et Denis Mariotte sur leur travail en commun, ponctuée de plusieurs extraits de pièces.

 

 


 

 

 

 

 

Lundi 17 septembre à 18h30 au TNP à Villeurbanne :

Conférence et dédicace d’Isabelle LAUNAY,

et présentation de son ouvrage Histoires de gestes

(éd. Actes Sud).

 

Histoires de gestesRencontre-dédicace à l’issue de la conférence.

Dans le cadre de la Petite université populaire de la danse :

http://unipoplyon.fr/articles/1952/septembre-2012-lunipop-entre-dans-la-danse.

Rencontre gratuite sur réservation au 04 27 46 65 66.

 

« Histoires de gestes » est une invitation à repenser des actions que nous connaissons tous mais que nous interrogeons rarement : douze gestes, aussi simples qu’essentiels. Il s’agit également de déployer, à partir de ces gestes quotidiens, une histoire de la danse inédite. Chaque texte peut être lu comme un exercice d’étonnement pour notre faculté de regard sur le corps en mouvement.

 

 


 

 

Mardi 18 septembre à 18h00 au Café Danse (Palais du Commerce) :

Rencontre-dédicace avec Dany LéVêQUE,

choréologue de la Cie Prejlocaj,

pour son livre Angelin Preljocaj, de la création à la mémoire de la danse

(éd. Les Belles Lettres).

 

Angelin Preljocaj de la création à la mémoireComment écrire la danse aujourd'hui?

Après un historique succinct de l'utilisation des diverses notations, Dany Lévêque présente le système Benesh (1916-1975) ainsi que son actualité dans l’univers de la danse et de l’enseignement de celle-ci. Elle raconte l’utilisation quotidienne de cette écriture du mouvement au Ballet Preljocaj, du premier jour de travail en studio à la finalisation d’une chorégraphie puis lors de ses reprises. Le lecteur découvre ainsi le métier de choréologue: véritable scribe de la danse, il recueille toutes les étapes d'une œuvre, sa chorégraphie, sa musique, sa mise en scène, accompagnant sa gestation et transmettant sa mémoire. Ce parcours dans les coulisses de la création dévoile des cheminements de recherche du chorégraphe Angelin Preljocaj, enrichis de précieux conseils soit purement techniques sur sa danse soit liés à l'interprétation de certaines de ses chorégraphies.

 

 


 

 

Mardi 18 septembre à 19h30 à la librairie Musicalame :

Table ronde avec Dominique BUTTAUD

autour du livre De la danse à la mobilité interne du corps

(éd. Friches et Bordures).

 

ButtaudLes douleurs du corps, fléau social, posent la question de la gestion automatique – ou inconsciente ? – du geste, du mouvement et du déplacement. La réponse se heurte à l'invisibilité et à l'insu d'un interne du corps appréhendé dans sa globalité mouvante et vivante. L'invention de la représentation du mobile squelette, à partir des mots pour le dire, permet de restituer au squelette, considéré comme un mobile équilibré par ses fonctions auto, sa mobilité interne, par laquelle se distribue à la globalité du mobile la force du sol porteur, opposée à la pesanteur terrestre. Cette « ostéodynamique de représentation par le verbe » (OSDYRE, OSDYREVE) décrit un nouveau chapitre de la physiologie des régulations étendue à l'environnement de notre organisme, par la prise en charge de la pesanteur par la grandeur « mobilité interne du corps ». Cette invention enrichit le débat de paléoanthropologie sur la bipédie et le dressement de l'humain.

 


 

 

Vendredi 28 septembre à 18h00 au Café Danse (Palais du Commerce)

Rencontre-dédicace avec Patrick GERMAIN-THOMAS,

chercheur, économiste et amateur de danse, pour son livre :

La danse contemporaine, une révolution réussie ?

(éd. de l’Attribut).

 

danse contemporaine revolution reussie Attribut« Après plusieurs décennies d’un soutien public volontariste à la création chorégraphique contemporaine, comment expliquer que la notoriété de représentants majeurs de ce courant artistique soit encore si faible parmi le grand public, et que tant d’interrogations subsistent sur sa nature et ses ambitions ? »

 

Chercheur, économiste et grand amateur de danse, Patrick Germain-Thomas nous livre une étude sur l’émergence de la danse contemporaine en France des années 1970 à aujourd’hui autant qu’un manifeste formulant les combats à mener pour sa reconnaissance.

 

En dépit de l’évidence avec laquelle la danse contemporaine s’est imposée sur les scènes françaises et étrangères, elle éprouve encore des difficultés à pénétrer la société dans son ensemble. Sa diffusion pose question. La politique de l’offre qui la caractérise génère un accroissement régulier du nombre de spectacles créés chaque année, dépassant les capacités de programmation des théâtres et festivals, et assignant les compagnies à une double dépendance vis-à-vis des aides publiques et des choix des diffuseurs.

 

Il apparaît aujourd’hui nécessaire de repenser le marché subventionné de la danse contemporaine, structurellement déséquilibré. Car après avoir réussi sa révolution esthétique, la danse contemporaine doit conforter son modèle économique et son ancrage social pour envisager un avenir pérenne.

Partager cet article

Repost 0
Published by Librairie Musicalame - dans Agenda
commenter cet article

commentaires